Programme d'histoire géographie de 6e (cycle 3)

Repères annuels de programmation en histoire (6e)

Thème 1 La longue histoire de l’humanité et des migrations

=Les débuts de l’humanité

=La « révolution » néolithique » Premiers États, premières écritures

L’étude de la préhistoire permet d’établir, en dialogue avec d’autres champs disciplinaires, des faits scientifi­ques, avant la découverte des mythes polythéistes et des récits sur les origines du monde et de l’humanité proposés par les religions monothéistes. L’histoire des premières grandes migrations de l’humanité peut être conduite rapidement à partir de l’observation de cartes et de la mention de quelques sites de fouilles et amène une première réflexion sur l’histoire du peuplement à l’échelle mondiale. L’étude du néolithique interroge l’intervention des femmes et des hommes sur leur environnement. La sédentarisation des communautés humaines comme l’entrée des activités humaines dans l’agriculture et l’élevage se produisent à des moments différents selon les espaces géographiques observés. L’étude des premiers États et des premières écritures se placent dans le cadre de l’Orient ancien et peut concerner l’Égypte ou la Mésopotamie.

 

Thème 2 Récits fondateurs, croyances et citoyenneté dans la Méditerranée antique au Ier millénaire avant J.-C.

=Le monde des cités grecques

=Rome du mythe à l’histoire

=La naissance du monothéisme juif dans un monde polythéiste

Ce thème propose une étude croisée de faits religieux, replacés dans leurs contextes culturels et géopolitiques. Le professeur s’attache à en montrer les dimensions synchroniques et/ou diachroniques. Toujours dans le souci de distinguer histoire et ­fiction, le thème permet à l’élève de confronter à plusieurs reprises faits historiques et croyances. Les récits mythiques et bibliques sont mis en relation avec les découvertes archéologiques.

Que sait-on de l’univers culturel commun des Grecs vivant dans des cités rivales ? Dans quelles conditions la démocratie nait-elle à Athènes ? Comment le mythe de sa fondation permet-il à Rome d’assoir sa domination et comment est-il mis en scène ? Quand et dans quels contextes a lieu la naissance du monothéisme juif ? Athènes, Rome, Jérusalem... : la rencontre avec ces civilisations anciennes met l’élève en contact avec des lieux, des textes, des histoires, fondateurs d’un patrimoine commun.

 

Thème 3 L’Empire romain dans le monde antique

Conquêtes, paix romaine et romanisation » Des chrétiens dans l’Empire

Les relations de l’Empire romain avec les autres mondes anciens : l’ancienne route de la soie et la Chine des Han

Lors de la première année du cycle 3 a été abordée la conquête de la Gaule par César. L’enchainement des conquêtes aboutit à la constitution d’un vaste empire marqué par la diversité des sociétés et des cultures qui le composent. Son unité est assurée par le pouvoir impérial, la romanisation et le mythe prestigieux de l’Urbs.

Le christianisme issu du judaïsme se développe dans le monde grec et romain. Quels sont les fondements de ce nouveau monothéisme qui se réclame de Jésus ? Quelles sont ses relations avec l’Empire romain jusqu’à la mise en place d’un christianisme impérial ?

 La route de la soie témoigne des contacts entre l’Empire romain et d’autres mondes anciens. Un commerce régulier entre Rome et la Chine existe depuis le 2e siècle avant JC. C’est l’occasion de découvrir la civilisation de la Chine des Han.

 

 

Repères annuels de programmation en géographie (6e)

 

Thème 1 Habiter une métropole

=Les métropoles et leurs habitants

= La ville de demain

La métropolisation est une caractéristique majeure de l’évolution géographique du monde contemporain et ce thème doit donner les premières bases de connaissances à l’élève, qui seront remobilisées en classe de 4ème.

Pour le premier sous-thème on se fonde sur une étude de deux cas de métropoles choisies pour l’une dans un pays développé, pour l’autre dans un pays émergent ou en développement.

Il s’agit de caractériser ce qu’est une métropole, en insistant sur ses fonctions économiques, sociales, politiques et culturelles, sur la variété des espaces qui la composent et les flux qui la parcourent. Elles sont marquées par la diversité de leurs habitants : résidents, migrants pendulaires, touristes, usagers occasionnels, la pratiquent différemment et contribuent à la façonner. Quels sont les problèmes et les contraintes de la métropole d’aujourd’hui ? Quelles sont les réponses apportées ou envisagées ? Quelles sont les analogies et les différences entre une métropole d’un pays développé et une d’un pays émergent ou en développement

Les élèves sont ensuite invités, dans le cadre d’une initiation à la prospective territoriale, à imaginer la ville du futur : comment s’y déplacer ? Comment repenser la question de son approvisionnement ? Quelles architectures inventer ? Comment ménager la cohabitation pour mieux vivre ensemble ? Comment améliorer le développement durable ? Le sujet peut se prêter à une approche pluridisciplinaire.

 

Thème 2 Habiter un espace de faible densité

=Habiter un espace à forte(s) contrainte(s) naturelle(s) ou/et de grande biodiversité

= Habiter un espace de faible densité à vocation agricole

Certains espaces présentent des contraintes particulières pour l’occupation humaine. Les sociétés, suivant leurs traditions culturelles et les moyens dont elles disposent, les subissent, s’y adaptent, les surmontent voire les transforment en atouts. On mettra en évidence les représentations dont ces espaces sont parfois l’objet ainsi que les dynamiques qui leur sont propres, notamment pour se doter d’une très grande biodiversité.

Les espaces de faible densité à vocation agricole recouvrent tout autant des espaces riches intégrés aux dynamiques urbaines que des espaces ruraux en déprise et en voie de déserti­fication.

Les cas étudiés sont laissés au choix du professeur mais peuvent donner lieu à des études comparatives entre les « Nords » et les « Suds».

 

Thème 3 Habiter les littoraux

=Littoral industrialoportuaire, littoral touristique.

Les littoraux concentrent une part accrue de la population mondiale et sont des espaces aménagés pour des usages et pratiques très variés. La question porte plus spéci­fiquement sur les espaces littoraux à vocation industrialo-portuaires et/ou touristiques. Les types d’activités, les choix et les capacités d’aménagement, les conditions naturelles, leur vulnérabilité sont autant d’éléments à prendre en compte pour caractériser et différencier les façons d’habiter ces littoraux. C’est l’occasion de sensibiliser les élèves à la richesse de la faune et de la ore des littoraux et aux questions liées à leur protection.

 

Thème 4 Le monde habité

=La répartition de la population mondiale et ses dynamiques

=La variété des formes d’occupation spatiale dans le monde

Où sont les femmes et les hommes sur la Terre ? Comment expliquer l’inégal peuplement de la Terre ? Quelles sont les dynamiques de peuplement en cours ? Le thème est ainsi l’occasion de proposer une approche de géo-histoire en montrant les permanences des grands foyers de population et leurs évolutions dans la longue durée. Les formes d’occupation spatiale et les inégalités de la répartition de la population posent par ailleurs des contraintes spéci­fiques aux habitants. Il s’agira d’en donner quelques exemples concrets.