25 et 28 septembre 2017 : sortie Cambous

 

Comme l'an passé, les professeurs d'histoire du collège ont organisé une sortie au site archéologique de Cambous dans l'Hérault dans le cadre du chapitre consacré au Néolithique. Les 6e Nabu et Thot sont partis le 25 septembre, suivis trois jours plus tard par les 6e Gaia et Enki.

 

 

Après environ une heure de bus, les élèves arrivent sur le site. Construit il y a près de 5000 ans à Viols-en-Laval, le village préhistorique de Cambous est considéré comme « le plus vieux village en pierre de France ».

Datant de l’âge du cuivre (chalcolithique, entre -2800 et -2400), il est l’œuvre d’une brillante communauté, dite « de Fontbouisse », du nom d’un site de la région de Sommières (Gard) où des vestiges assez semblables ont été identifiés.

 

Son remarquable état de conservation tient à sa technique de construction : car contrairement aux maisons néolithiques construites dans la plupart des régions de France, Cambous n’est pas conçu en argile et en bois, matériaux périssables, mais en pierre sèche.

Quatre groupes de huit à dix cabanes chacun ont été mis au jour à partir de 1967. Une habitation, avec un toit de lauze et de chaume, a été reconstituée à la périphérie du site.

 

 

A notre arrivée les élèves sont répartis en 3 groupes. Le premier débute par la visite du site sous la conduite d'un archéologue. Organisation des cabanes, orientation, méthode de construction, stockage de l'eau et de la nourriture. Certains ont déjà un oeil avisé et parviennent à distinguer dans un amas de pierres l'entrée ou le mur d'une cabane. 

 
 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A l'intérieur de la cabane les élèves comprennent plus aisément la vie des hommes de Cambous il y a 5000 ans. Un foyer, des céramiques qui permettent de faire cuire les aliments, un métier à tisser... A la vue des araignées, beaucoup préfèrent le confort moderne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
 
 
 
Une petite pause pour compléter le magnifique livret préparé par leurs excellents professeurs et les élèves participent ensuite à un atelier parure.
 
 
 
 
 
 

Un perçoir en silex et une pierre tendre suffisent à confectionner un magnifique bijou dans le style de ceux portés par les habitants de Cambous il y a près de 5000 ans.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'heure du repas est enfin arrivé pour les ventres affamés. Un bon pique-nique avec vue sur le Pic saint-Loup.

 

 

 

 

De retour sur le site, les élèves participent au dernier atelier de la journée : initiation à la céramique. 


L'objectif serait de parvenir à reconstituer des céramiques dans le style "Fontbouisse", mais le temps étant compté, la première réalisation des élèves sera un peu plus modeste... 

 

 

 

 

Notre archéologue nous enseigne la technique utilisée à l'époque : le façonnage en colombins. 

On utilise des colombins (ou boudins) d'argile pour construire des bols et des pots. Il faut rouler les boudins de terre avec les mains bien à plat. On fait ensuite des cordes épaisses de 0,5 à 1 cm. On utilise ensuite la méthode du pot pincé pour réaliser un récipient très plat que l'on retourne pour former le fond de votre pot. On place le second colombin en anneau sur le bord du fond. On se mouille les mains pour le faire adhérer au fond. Avec un petit outil on termine notre oeuvre en ajoutant des motifs décoratifs.