10 octobre 2017 : sortie théâtre à Paloma

 

Ce mardi matin, comme 1 700 autres élèves du grand bassin nîmois, tous nos élèves de 3e sont partis en bus en direction de la salle Paloma afin de découvrir la pièce de théâtre intitulée Djihad écrite par le Belge Ismaël Saidi. 

 

 

 

 

Cette œuvre raconte l’histoire de trois jeunes Belges issus de la cité de Schaerbeek en partance pour la Syrie. A travers une succession de huit tableaux dans un décor minimaliste, nos élèves ont suivi leurs parcours entre humour, peur et quête identitaire.

 

 

Trois jeunes auxquels ils s’identifient rapidement. Des jeunes au départ passionnés de jeux vidéo type Call Of Duty, de musique (l’un est fan d’Elvis Presley) et de dessin (mangas), parfois brillants à l’école. Des jeunes qui se cherchent ou qui ont trouvé l’amour comme le jeune Réda (choucou des élèves) qui rêverait simplement de se marier avec une chrétienne qu’il aime depuis des années, mais que sa mère lui a interdit de revoir.

Au terme de parcours différents, un jour, ils partent tous les trois pour la Syrie afin de «tuer des mécréants» et d'«aider leurs frères», armés de mitraillettes en bois.

Au final, trois vies gâchées… mais on va s’arrêter là afin de ne pas tout vous raconter.

 

Une pièce qui a fait l’unanimité auprès de nos élèves et qui a eu le mérite de les interpeller, questionner, sensibiliser au fléau qui mine nos sociétés occidentales depuis quelques années : la radicalisation. Par le biais du rire, nos élèves ont été amenés à réfléchir aux problèmes inhérents à cette dernière : le racisme ordinaire, l'antisémitisme, les ghettos ethniques et sociaux, l'obscurantisme, la non-connaissance du Coran, la victimisation...

 

 

Après la représentation, les trois comédiens et le producteur de la pièce ont accepté de répondre aux questions des élèves.

La réflexion sur la radicalisation s’est ensuite poursuivie en classe avec les professeurs principaux de 3e.